Bernard Casoni réclame 1,3 million d’euros au VAFC

Hier, le tribunal des prud’hommes de Valenciennes s’est penché sur la rupture de contrat entre le Valenciennes Football-Club et son entraîneur Bernard Casoni en février 2015. Le club a plaidé la faute grave, le coach a jugé la rupture abusive et demande plus d’un million d’euros.

Lire la suite

Connexion